• L'EMC dévoile sa liste

    Estinnes EMC liste 2.jpg

    Voici les candidats présentés par ordre alphabétique:

    1.    Albert Anthoine, 49 ans, agriculteur, Vellereille-le-Sec,

    2.    Delphine Deneufbourg, 32 ans, responsable communication, Estinnes-au-Val,

    3.    Jean Galez, 59 ans, cadre chez Cora, Peissant

    4.    Carla Grande, 44 an, indépendante, Estinnes-au-Val,

    5.    Ginette Heulers-Brunebarbe, 66 ans, agricultrice retraitée, Peissant

    6.    Marie-Christine Huge , 51 ans, institutrice, Estinnes-au-Mont,

    7.    Alexandre Jaupart, 24 ans, étudiant, Rouveroy,

    8.    Michel Jaupart, 68 ans, délégué commercial retraité,

    9.    Marcel Mansy, 56 ans, responsable ressources humaines dans une entreprise de travail adapté, Vellereille-les-Brayeux,

    10.Opaline Meunier, 19 ans, étudiante, Estinnes-au-Mont,

    11.Catherine Minon, 42 ans, assistante sociale, Haulchin,

    12.Jean-Pierre Molle, 57 ans, retraité SNCB, Haulchin,

    13.Françoise Pécriaux, 59 ans, comptable, Haulchin,

    14.Rudy Rogge, 49 ans, secrétaire de direction, Estinnes-au-Val,

    15.Aurore Tourneur, 31 ans, enseignante, Estinnes-au-Mont. 

    Estinnes EMC liste 1.jpg

    Aurore Tourneur déclare : « Il nous reste quatre candidats à choisir mais rassurez-vous nos ne somme spas en manque. Il s’agit simplement de voir leur disponibilité. Une fois, ce choix effectué, nous déterminerons la place de chacun sur la liste en essayant de respecter au maximum la parité voulue par le législateur. »

    Le logo choisi pour sigle par l’EMC est deux mains qui se tentent l’une vers l‘autre pour s’entrelacer. « Nos équipiers  sont unis autour de cinq grands thèmes comme les doigts de la main : engagement citoyen (pas de figuration), au-delà de l’esprit partisan (valeurs communes autour d’une dynamique en mouvement), fidélité et renouveau (continuité dans l’esprit des élus sortant), par et pour le citoyen, programme réaliste (moyens financiers et humains).

    plus d'info dans une prochaine édition

  • Au théâtre à Haulchin

    Haulchin théâtre 3.jpg

    Michel Jaupart est bien connu dans la cité puisqu’il est échevin. Aujourd’hui pensionné, Michel fut longtemps délégué commercial à Mons. En 1979, il lui est demandé dans le cadre des fêtes du bicentenaire de monter une pièce. Le problème pour Michel est qu’il y a beaucoup de comédiens. Pour bien faire, il faut que chacun ait un rôle. “J’avais déjà une certaine expérience des planches car dès l’âge de 19 ans, j’avais joué dans une troupe à Givry jusqu’à mes vingt-quatre ans. J’ai fait appel à mes anciens compagnons. Ceux-ci m’ont suggéré une pièce en français : le mystère du cadran bleu. Ce fut un succès. ” Avant de se lancer dans des comédies en wallon, Michel a encore joué dans une dizaine de pièces en français. En wallon, il était difficile d’attribuer un rôle à tout le monde malgré que la troupe s’était fortement réduite(une dizaine de comédiens). La seule issue, écrire une pièce. C’est ce que j’ai fait. Soumise au président du cercle, elle fut adoptée et jouée. J’ai encore écrit une dizaine de pièces: Moïse au Congo, El cousin d’Marseille…

    Haulchin théâtre 2.jpg


    Entretemps, j’ai obtenu l’accord de Christian Derycke, célèbre auteur patoisant d’adapter ses pièces au wallon d’Haulchin.” Michel Jaupart poursuit: “Aujourd’hui, la page est tournée. Les acteurs de la troupe sont des pensionnés ou des enseignants. Ceci nous permet de répéter les mercredis après-midi vers 16 h 30. La plupart sont des acteurs de la première époque. Mon épouse Irène me donne un sérieux coup de main. Elle se charge de la mise en scène et des décors, elle occupe aussi le trou du souffleur pendant les représentations (une rude tâche!). J’espère que la troupe est repartie pour une longue période.” 

    Haulchin théâtre 1.jpg


  • Bourgeon de culture

    Depuis près de deux ans, l’entité est traversée par un réseau complètement aménagée sur les lignes 108 et 109 de la SNCB. Dans la portion entre Peissant et Fauroeulx, tout un programme attractif a exigé la participation de nombreuses associations. La distance est de deux kilomètres. Tout au long du parcours, vous irez de surprise en surprise : cracheurs de feux, jongleurs, musiciens, conteuses… feront de ce parcours une immersion dans l’art de la rue.

    Estinnes ravel culturel.jpg

     voir l'album colonne de droite